À propos de l'IMFA

Créée en 2008, l’Initiative des Marchés Financiers Africains (IMFA) est l’expression de la détermination de la Banque Africaine de Développement (BAD) à soutenir la mobilisation des ressources et le développement du marché obligataire africain. 

Cette dernière décennie a été marquée par une nette amélioration dans la gestion des finances publiques sur le continent, faisant appel à de nouvelles méthodes de levée de fonds pour le système financier domestique. Cela nécessite par conséquent un renforcement du rôle des marchés obligataires domestiques puisque ceux-ci servent d’appui aux efforts des gouvernements pour financer les économies.

La nécessité d’avoir un marché de la dette souveraine robuste est un préalable; le marché obligataire souverain forme l’épine dorsale du marché des titres à revenu fixe. L’absence de structures institutionnelle et opérationnelle dans les pays africains a pour conséquence des niveaux de liquidité bas, une base d’investisseurs plus restreinte et des coûts d’emprunt plus élevés. Le sous-développement des marchés obligataires souverains africains freine la compétitivité, nuit à la profondeur du crédit, à l’offre de produits de couverture de risque disponibles ainsi qu’au développement des marchés obligataires corporatifs.  

Toutefois, alors que la croissance économique du continent se poursuit, les investisseurs locaux et étrangers rechercheront une plus grande exposition aux marchés obligataires domestiques africains, d’où la volonté de la Banque Africaine de Développement de créer l’IMFA. Développé en Afrique pour les africains et centré sur une approche coopérative entre secteurs privés et publics, l’IMFA cherche à offrir des solutions innovatrices et adaptées pour développer davantage les marchés obligataires domestiques africains.  

Afin d’atteindre ces objectifs, l’IMFA a deux piliers complémentaires: