Afrique australe

Central Africa Angola Namibia Zambia Botswana South Africa Lesotho Swaziland Zimbabwe Mozambique Malawi Madagascar Mauritius

Aperçu

Les marchés monétaires et obligataires d’Afrique australe sont surtout utilisés par les grands emprunteurs de premier rang, du fait, notamment des prix d’offre minimums prohibitifs et des rendements élevés. Le manque d’information du public a freiné la croissance des marchés obligataires dans la région. Afin d’élargir les marchés financiers et monétaires et de promouvoir une meilleure répartition des fonds, les États membres ont mis en place des mesures visant à sensibiliser le public sur les opportunités au sein des marchés de la dette et, ainsi, parvenir à une plus grande harmonisation de ces marchés. 

Conscients de la nécessité de mettre leurs ressources financières en commun, les États membres commencent à se rallier aux initiatives régionales des marchés financiers visant à dépasser les contraintes de leurs marchés financiers fragmentés et à consolider ces derniers comme autant de véhicules pour la promotion du développement économique de la région. 

Toutefois, les États membres de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) se heurtent à des difficultés d’intégration régionale en raison, entre autres, de la diversité des approches en matière de stabilité macroéconomique (au niveau des politiques monétaires et budgétaires), de politiques fiscale et d’investissements étrangers, pas totalement harmonisées, du manque de profondeur et de liquidité des marchés boursiers et des disparités sur le plan des titres négociés, des procédures et infrastructures de compensation et de règlement. Figurent parmi les autres défis, l’absence d’un régime juridique et réglementaire harmonisé, le manque de volonté politique, en particulier pour l’adoption de la législation nécessaire à l’intégration, et l’adhésion de nouveaux blocs régionaux. 

À ce titre, diverses initiatives visant l’intégration des marchés financiers ont été mises en place ces dernières années, dans la région de la SADC. La SADC et le Comité d’assurances, titres et entités financières non bancaires (CISNA) ont déployé des stratégies visant l’harmonisation du cadre réglementaire des marchés des valeurs mobilières dans toute la région. 

Par ailleurs, le Comité des marchés boursiers de la SADC (COSSE), une initiative du secteur privé issue de la SADC, a été établi en janvier 1997 dans le but de promouvoir le transfert du capital intellectuel et de l’expertise technique des marchés des valeurs mobilières parmi les pays membres du COSSE, et d’encourager ainsi le développement d’un marché des valeurs mobilières harmonisé dans la région de la SADC, en optimisant la coopération entre les marchés boursiers membres et en améliorant les piliers et les moyens opérationnels, réglementaires et techniques des marchés boursiers de la SADC. Le COSSE s’efforce par ailleurs de promouvoir le développement de marchés des valeurs mobilières efficients, équitables et transparents dans la région de la SADC, et de rendre ces derniers plus attrayants, tant auprès des investisseurs régionaux qu’internationaux. Il cherche en outre à augmenter la liquidité des marchés et à intensifier les échanges des divers titres et instruments financiers. 

Véritables catalyseurs de la croissance des marchés obligataires intérieurs, l’épargne domestique et les systèmes financiers établis font l’objet d’efforts régionaux concertés visant à accélérer le développement des marchés de produits à revenu fixe. Certains marchés financiers ont d’ores et déjà pris des mesures en ce sens. Les places boursières qui utilisent encore des systèmes de cotation manuels s’acheminent vers la mise en place d’une plateforme de cotation automatisée. Bon nombre des marchés boursiers dans la région de la SADC fonctionnent désormais sur les plateformes électroniques. Ils se sont en outre efforcés d’attirer davantage de firmes locales en établissant des marchés de gré à gré, et/ou des marchés secondaires et tertiaires, ayant des conditions moins strictes d’admission à la cote. Une attention accrue a également été portée aux programmes éducatifs publics et promotionnels en vue d’attirer davantage d’investisseurs. 

Cette intégration laisse présager un certain nombre de retombées positives pour la région dans son ensemble, parmi lesquelles :

  • Promotion, renforcement et appui du secteur privé grâce à la fourniture de plateformes pour la mobilisation de capitaux financiers productifs ;
  • Économies d’échelle, compétition accrue et éventail élargi d’instruments disponibles tant pour les investisseurs que pour les épargnants, entraînant dans son sillage l’amélioration de la liquidité dans la région ;
  • Efficience accrue, résultant d’opérations simplifiées ; 
  • Véhicule pour la mobilisation des ressources intérieures, des investissements étrangers et des transferts de fonds, et inversion de la fuite des capitaux, permettant ainsi de renforcer la liquidité des marchés ;
  • Ouverture au financement de projets régionaux tels les projets d’infrastructures ;
  • Facilitation du renforcement des capacités dans les pays dotés de marchés financiers moins développés ;
  • Promotion de la compétitivité des places boursières de la région ;
  • Coûts du capital et des transactions moins élevés ;
  • Gain pour les gouvernements d’un éventail plus vaste de moyens d’action monétaires et budgétaires ;
  • Meilleure allocation des fonds, permettant ainsi la redistribution efficace du capital et des ressources financières destinés aux investissements et à la production ;
  • Opportunités de financement des investissements à long terme ;
  • Enracinement du développement financier et de l’intégration économique, instruments clefs d’accélération de la croissance économique et de réduction de la pauvreté en Afrique. 

Initiatives régionales en matière de marchés obligataires

  • Comité des Régulateurs des compagnies d’assurances, titres et entités financières non bancaires (CISNA) ;
  • Révision et réforme des régimes juridiques et réglementaires existants ;
  • Renforcement des capacités parmi les acteurs du marché ;
  • Intensification de la diffusion des informations sur les transactions du marché obligataire ;
  • Création de liens entre les activités  des marchés obligataires et d’actions ;
  • Naissance d’initiatives axées sur la promotion de l’émission d’obligations ;
  • Le COSSE relève du projet de Protocole sur la finance et l’investissement (FIP) de la SADC pour :
  • la coordination des institutions bancaires et non bancaires centrales et l’harmonisation des cadres et pratiques réglementaires ;
  • la mobilisation des épargnes et investissements intra-régionaux et la facilitation des investissements étrangers ;
  • l’harmonisation des politiques budgétaires et monétaires ;
  • l’atteinte d’une convergence macroéconomique ;
  • la coopération sur le plan de la gestion des flux de capitaux internationaux ;
  • la promotion du fonctionnement efficace des institutions de financement du développement. 

Réunions et événements régionaux

Comité des gouverneurs de banques centrales de la SADC :

  • 17-19 mars 2014 : réunion des dignitaires représentants du Comité des gouverneurs de banques centrales
  • 4-6 février 2014 : Comité des gouverneurs de banques centrales – Sous-comité des marchés des capitaux
  • 4-6 janvier 2014 : Comité des gouverneurs de banques centrales – Sous-comité des marchés des capitaux 

Liens vers les institutions régionales

Tableau récapitulatif des pays

PaysPIB (millions USD) 2012Croissance du PIB (en glissement annuel)Dette extérieure (millions USD)Dette extérieure (en % du PIB)Dette publique nationale (millions USD)Dette publique nationale (en % du PIB)
Angola116,4797.913,7603.238,2517.08
Botswana14,8255.798005.401,70811.52
Lesotho2,6203.801204.5886733.09
Madagascar9,8811.914504.552,58026.11
Malawi4,6192.021002.1696120.80
Mauritius12,7563.304,33033.951,1478.99
Mozambique15,1007.366304.174,77731.63
Namibie12,0754.731,91015.821,0218.45
Afrique du Sud369,5772.55139,06037.638,1242.20
Swaziland3,705-0.311203.24 0.00
Zambie27,8117.282,2007.912,7179.77
Zimbabwe8,5794.37--5,59265.19