Malawi

La vue d'ensemble

Policy Watch

Malawi Monetary Policy Statement

04/11/2015

The Reserve Bank of Malawi decided to raise the policy rate to 27% and maintain the liquidity reserve requirement at 7.5%.

Malawi Monetary Policy Statement

28/07/2015

Reserve Bank of Malawi kept its key rate unchanged at 25%.

Malawi Monetary Policy Statement

09/09/2014

Reserve Bank of Malawi decided to maintain its key policy rate unchanged at 22.5%

Malawi Monetary Policy Statement

08/07/2014

The Reserve Bank of Malawi decided to decrease its key rate by 2.5% to 22.5% as of July 9th 2014.

Debt vs GDP / Bonds vs bills

All Data - Malawi

Year 2011 2012 2013 2014 2015 2016
GDP (billions US$) - - - - - -
Total Outstanding Amount (Billion US$) - - - - - -
Bonds - - - - - -
Bills - - - - - -
Outstanding Amount/GDP (%) - - - - - -

Actualités

Résumé pays

Le secteur financier Malawian est en progression, bien qu’il ait enregistré une faible baisse entre 2012 et 2013 (de 6,1% à 5,2%). Le niveau d’intermédiation financière a augmenté de 45% à 54% entre 2008 et 2013. Les coûts du crédit sont élevés (le taux directeur était à 25% en 2013) et la majeure partie des prêts est octroyée à l’État ou aux organismes publics. 

Le secteur bancaire compte 13 banques commerciales, dont 5 sont détenues par des entités étrangères.

La Reserve Bank of Malawi (RBM) est l’autorité de réglementation et de contrôle des banques.

L’industrie de l’assurance est peu développée. Il y a des contraintes légales quant à la mise en place des exigences réglementaires et directives sur les conditions d’entrée dans l’industrie des fonds de pension. En mars 2011, le Parlement a promulgué une nouvelle loi instituant un régime de pension obligatoire à tous les Malawiens.

La bourse des valeurs est de petite taille et inactive. En 2013, on dénombrait 13 sociétés cotées sur la Bourse des valeurs du Malawi (MSE). La Loi de 1990 relative au développement des marchés financiers et les Règlementations de 1992 relatives au développement des marchés financiers constituent les fondements du cadre réglementaire des marchés financiers.

Le marché de la dette intérieure a été lancé en 2011. Le gouvernement a recours à ce marché pour financer ses projets d’infrastructure. L'augmentation de la  participation des investisseurs étrangers est une tendance récente, observable également sur d’autres marchés financiers d'Afrique australe

Politique monétaire et gestion de la dette publique

L'objectif de la Reserve Bank of Malawi (RMB) est de maintenir la stabilité des prix. La réserve monétaire sert de cible opérationnelle et un Comité de politique monétaire se réunit trimestriellement pour déterminer le niveau du taux d’escompte et d’autres agrégats monétaires clés. Après le pic de 37,9% en février 2013, le taux d’inflation a pu être réduit à 28,1% en 2013.

La stratégie de gestion de la dette du Malawi est guidée par la Loi de gestion des finances publiques de 2003, qui détermine le plafond de la dette publique totale à 25 % du PIB. En 2013, la dette intérieure était de 15,02 % du PIB.

Actuellement, la dette intérieure du Malawi est essentiellement à court terme et composée à 61,1 % de bons du Trésor. Le gouvernement est conscient de ce que la prédominance des titres à court terme constitue un risque pour le refinancement de la dette. En conséquence, il s'emploie à restructurer son portefeuille de créances en en allongeant l'échéance. 

Structure du marché

Participants au marché 

Organismes d’émission

La Reserve Bank of Malawi (RBM) est le principal émetteur d’obligations et de bons du Trésor, émissions qu'elle entreprend pour le compte du gouvernement du Malawi. 

Les sociétés ont également la possibilité d’émettre des titres de créance pour lever des capitaux. 

Base d’investisseurs

Pour la période venant à échéance à fin juin 2012, les institutions financières ont été les principales détentrices de 

Les fonds de pension et les investisseurs étrangers constituent les autres investisseurs. 

Autres intermédiaires

Les transactions du marché primaire sont assurées par Stockbrokers Malawi Ltd, des maisons de réescompte, Trust Securities Ltd, CDH Stockbrokers, FDH Stockbrokers et African Alliance Limited. 

Instruments émis

Bons et billets du Trésor

Les bons du Trésor sont offerts en trois échéances : 91 jours, 182 jours et 364 jours. 

La gamme des échéances des billets du Trésor est de 2 ans, 3 ans, 4 ans et 5 ans. 

Durée jusqu’à échéance et rendement moyen 

De 2012 à 2013, les variations sur les rendements des bons du Trésor ont été comme suit : de 14,25% à 28,34% pour le bon à 3 mois, de 15,86% à 30,94% pour l’effet à 6 mois et de 17,62% à 33,52% pour l’instrument à 1 an. 

Marchés primaire et secondaire 

Marché primaire 

La vente aux enchères des titres du Trésor se tient tous les mardis. Les enchères sont annoncées par communiqués de presse et publiées dans les journaux. 

Le montant minimum de soumission est de 10 000 kwachas (5 000 kwachas pour les offres non-compétitives) et tous les montants subséquents doivent être des multiples de 1 000 kwachas. 

Pour la période de 2012 à 2013, les souscriptions aux bons du Trésor ont augmenté de 107,86%. Les émissions nettes de bons du Trésor étaient de 68,2 milliards de kwachas. 

Marché secondaire 

Marché de gré à gré contre marché organisé

Le marché secondaire des obligations est très illiquide : l’offre d’obligations est limitée et la majorité des investisseurs préfèrent une stratégie « d'achat à long terme » («buy and hold» ) . 

Compensation, règlement et conservation

La compensation et le règlement sont gérés par des intermédiaires ou des courtiers agréés. La règlementation régissant ces deux activités est consignée dans la Loi relative au développement des marchés financiers, dont la mise en application et la supervision sont assurées par la RBM

Les fonds générés par les titres sont cependant physiquement détenus par des dépositaires. Ces derniers sont normalement agréés par les banques commerciales approuvées par la RBM pour gérer ces types de fonds. 

Faits récents 

Pour tenir compte de l’évolution de l’environnement macroéconomique, la RBM a renforcé l’indépendance de sa fonction de politique monétaire et relevé la limite statutaire des emprunts intérieurs. 

Lois de protection des investisseurs

Le Malawi est actuellement classé 80e rang sur 189 pays en matière de protection des investisseurs (données de 2014).. Sa Constitution interdit l’expropriation des biens d'un individu sans indemnisation idoine. En outre, le Malawi a conclu des accords bilatéraux pour la protection et la promotion de l’investissement avec un certain nombre de pays, donnant ainsi des garanties aux investisseurs quant à la sécurité de leurs investissements. 

Guide d’achat des obligations

Modalités de participation au marché 

Les investisseurs peuvent soumettre leurs offres directement à l’une des agences de la Banque centrale. Les prospectus et les formulaires pour l’achat de titres d’État sont disponibles auprès de la Reserve Bank of Malawi (RBM).  

Imposition

Tout produit d’intérêt supérieur à 10 000 kwachas est imposable au taux approprié selon la Loi régissant l’impôt sur le revenu. Toutefois, la Première annexe de la Loi sur les impôts exempte les détenteurs de titres publics de tout impôt. 

Les plus-values, par contre, sont assujetties au taux ordinaire de l'impôt sur le revenu jusqu’à 100 %, mais il existe des dispositions d’ajustement en fonction de l’inflation. Les plus-values peuvent également être différentiées selon que les déductions pour amortissements des actifs soient disponibles ou non. 

Cycle de règlement

Le règlement des obligations du Trésor se fait sur une base de T+7. 

Restrictions sur le marché

Ouverture aux investisseurs internationaux 

La règlementation de la Bourse des valeurs du Malawi (MSE) limite la participation de tout investisseur étranger dans un portefeuille à 10 % dans toute catégorie de titre et limite la totalité de tout investissement de portefeuille étranger à un maximum de 49 %.  

Contrôle des mouvements de capitaux 

Les comptes de capitaux ont été libéralisés dans les années 90. Cette libéralisation a été suivie de la libéralisation du régime de change. 

Restrictions sur les devises et le rapatriement des bénéfices 

Le marché des changes est entièrement libéralisé. 

En 2011, la RBM a dû exercer des contrôles de change plus rigoureux pour tenter de ralentir l’épuisement des réserves de change. 

Le rapatriement des dividendes, les remboursements de baux et les intérêts ne sont soumis à aucune restriction. Le capital et les prêts peuvent être librement transférés tant qu’ils proviennent de sources étrangères et sont enregistrés auprès de la RBM

Notation du crédit

La dernière notation du crédit souverain du Malawi remonte à celle de Fitch en 2009. L’agence de notation du crédit a attribué la note B- aux émissions en monnaie nationale. S&P et Moody’s n’a encore jamais évalué le risque de défaut du Malawi. 

Liste des spécialistes en valeurs du Trésor

Le marché du Malawi compte cinq spécialistes en valeurs du Trésor : 

La Malawi Stockbrokers Ltd. est l’institution autorisée par le gouvernement pour gérer les opérations de négociation sur le marché secondaire.