Djibouti

La vue d'ensemble

Résultats d'Adjudications

Plus de résultats d’adjudications

Adjudications à venir

Plus d’adjudications à venir

Policy Watch

Debt vs GDP / Bonds vs bills

All Data - Djibouti

Year 2011 2012 2013 2014 2015 2016
GDP (billions US$) - - - - - -
Total Outstanding Amount (Billion US$) - - - - - -
Bonds - - - - - -
Bills - - - - - -
Outstanding Amount/GDP (%) - - - - - -

Actualités

Résumé pays

Djibouti se caractérise par une économie duale. D’un côté, on trouve un secteur moderne, basé sur des revenus de rente provenant des ports et des bases militaires louées par des contingents étrangers. De l’autre, un large secteur informel persiste. L’économie est axée sur les services, notamment les transports et services connexes, en raison de la position géostratégique du pays dans le golfe d’Aden, au carrefour de corridors maritimes importants pour l’acheminement de biens et de pétrole. La construction, l’hôtellerie et les télécommunications se développent, mais leur poids reste marginal. Les investissements chinois des trois dernières années pourraient modifier la structure de l’économie, avec le développement de Zones économiques spéciales (ZES) pour accueillir des industries de transformation s’inscrivant dans les chaînes de valeur mondiales.

Djibouti développe ses infrastructures, portuaires notamment, afin de promouvoir une croissance rapide et réduire la pauvreté. Tirée par de grands projets d’investissement, la croissance des dernières années, 6.7 % en 2015 contre 6 % en 2014, va se poursuivre avec des projections de 7.4 % et 7.1 % en 2016 et 2017. Malgré cette embellie, l’extrême pauvreté et le chômage restent endémiques. Critique, l’endettement de Djibouti se situe à 65.8 % du PIB en 2015 et devrait atteindre 75.8 % en 2016, pour atteindre le seuil de 79 % en 2017, plaçant le pays en risque élevé de surendettement.

Pour faire face à ces défis, un nouveau cadre de référence, Vision Djibouti 2035, vise depuis mars 2014 l’émergence à cet horizon. Sa première déclinaison à moyen terme passe par la Stratégie de croissance accélérée et de promotion de l’emploi (Scape), lancée en août 2015 pour cinq ans.

Source : Perspectives économiques en Afrique 2016

Politique monétaire et gestion de la dette publique

Le cadre de politique monétaire de la Banque centrale de Djibouti vise à maintenir l’arrimage du taux de change du franc djiboutien (FD) au dollar américain (USD) (177,721 FD pour 1 USD). Ce cadre facilite la maîtrise de l’inflation. Cependant, dans ces conditions, la Banque centrale ne peut plus mettre en œuvre des politiques budgétaires et monétaires indépendantes. 

Le gouvernement passe actuellement en revue les politiques budgétaires. En 2008, le FMI a accordé au pays une facilité élargie de crédit, dont l’objectif était de renforcer la gestion des finances publiques et de restructurer le secteur financier. La mise en œuvre de la facilité élargie de crédit a permis de ramener le déficit à 0,6 % en 2010. Ce résultat a été annulé par le fléchissement de l’activité économique de 5 % à 3,5 %. 

La dette extérieure constitue la principale composante de la dette publique djiboutienne. En 2013, la dette extérieure s'élevait à 124,3 milliards de DJF ou une légère augmentation de 5,5% par rapport à 2012. Le taux d'endettement atteignait 48,1%, bien au-dessus du seuil réglementaire de 46%.

Documents et ressources