Tunisie

Résumé pays

Performances macroéconomiques et perspectives


La croissance du PIB réel est redescendue à 1,5 % en 2019, après deux années de rebond. La croissance des secteurs agriculture et pêche a chuté à 1,7 % en 2019, contre 9,8 % en 2018. La croissance a été principalement tirée par le secteur du tourisme et les services financiers et du côté de la demande globale, par la consommation privée.

Le déficit budgétaire s’est amélioré légèrement, passant de 4,6 % en 2018 à 3,9 % en 2019. Le déficit du compte cou- rant était de 10 % du PIB en 2019 et devrait rester assez élevé à 9,9 % en 2020 et 8,4 % en 2021. en dépit de la politique de hausse des taux directeurs suivie par la banque centrale depuis 2017, l’inflation est restée à 7,1 % en 2019 et devrait se modérer un peu, à 6,7 % en 2020 et 6,1 % en 2021.

Le taux de chômage était de 15,3 % au premier trimestre de l’année 2019, mais a enregistré une légère baisse avec la poursuite du recul du chômage des diplômés. Le taux de chômage parmi les jeunes de 15 à 24 ans est de 34,3 %.

Le taux de pauvreté, qui était passé de 20,5 % en 2010 à 15,2 % en 2016, est remonté de 30 % entre 2014 et 2018, selon le Centre d’Études et de Recherches économiques et sociales. La région du Nord-ouest est particulièrement tou- chée avec un taux de pauvreté de 28,4 % contre 5,3 % dans le Grand-Tunis.

La persistance des inégalités déstabilise le climat social et entrave l’investissement et la croissance. Leur réduction implique d’accélérer les réformes structurelles entreprises depuis 2011 et d’introduire des mesures spécifiques pour rendre la croissance plus inclusive. La dépense publique doit être priorisée et mieux ciblée pour entrainer l’économie.

Facteurs favorables et défavorables

La croissance du PIB réel devrait reprendre avec des taux de 2,1 % en 2020 et 2,5 % en 2021, alimentée du côté de l’offre par l’agriculture, les phosphates et le tourisme. L’appréciation nominale du dinar vis-à-vis de l’euro (9 %) et du dollar (5,8 %) amorcée au cours du premier trimestre 2019 pour- rait contribuer à l’allègement de la facture des importations énergétiques (38,6 % du coût des importations totales) et à la réduction du déficit du compte courant.

La Tunisie à de nombreuses forces, notamment la proximité géographique avec l’europe, l’existence d’une main d’œuvre qualifiée et d’un tissu industriel diversifié (aéronautique, chimie, textiles), un important potentiel sur le plan agri- cole et halieutique, et de larges gisements de phosphate, de pétrole et de gaz. L’industrie du tourisme (tourisme balnéaire, d’affaire, de montagne, écotourisme, tourisme d’oasis, thalas- sothérapie) constituait jusqu’en 2011 un important moteur de croissance et d’emplois. dans le moyen terme, elle pourrait bénéficier de la croissance constante de 5 % par an de la demande de services touristiques au niveau mondial.

Les larges fractures sociales et régionales mises à jour en janvier 2011 n’ont pas été réduites. en 2019, le chômage continuait de toucher fortement les diplômés de l’enseigne- ment supérieur avec des écarts très importants entre les régions côtières et celles de l’intérieur. Les femmes sont éga- lement deux fois plus touchées en moyenne que les hommes par le chômage.

La dépense publique a augmenté significativement depuis 2011, privilégiant les dépenses courantes (salaires et subventions) au détriment des dépenses d’investissement. Cet accroissement a été financé principalement par des emprunts extérieurs. La dette publique, composée à 70 % par la dette extérieure, a augmenté de 95 % entre 2010 et 2019, exposant la Tunisie au risque de chocs exogènes importants et réduisant les liquidités disponibles pour le secteur privé.

Source: Perspectives économiques en Afrique 2020

Revenu fixe

Résumé

  • Il existe deux courbes de rendement en Tunisie. L’une établie par le Conseil des marchés financiers, qui est basée sur le marché primaire, et l’autre élaborée par Tunisie Clearing, qui est fondée sur des données provenant à la fois du marché primaire et du marché secondaire. (Sources : CMF, Tunisie Clearing)
  • La courbe de rendement des titres d’État a été étendue à 15 ans avec trois points de référence (4-7 et 10 ans). 
  • La stratégie consiste à porter la part de la dette intérieure à 30 % de la dette publique totale. 
  • La Tunisie occupe la 11place du classement ABMDI de 2017. 

Stratégie d’émission

La stratégie du gouvernement en matière d’émission d’obligations consiste à  porter la part de la dette intérieure à 30 % de la dette publique totale . 

 

Émissions de référence

En s’appuyant sur les adjudications et les réouvertures d’émission, le gouvernement tunisien a défini trois échéances de référence. Malgré l’existence d’un marché REPO, le marché secondaire n’est pas dynamique. Sur le plan stratégique, le gouvernement prévoit de mettre en place une courbe de rendement lorsque le marché secondaire deviendra transparent et dynamique. Cependant, une agence de régulation, le Conseil des marchés financiers (CMF), a établi simplement une courbe à partir des émissions sur le marché primaire. 

En plus de la courbe de rendement du CMF, Tunisie Clearing (la chambre de compensation tunisienne) a élaboré une courbe de rendement fondée sur le marché secondaire.

Courbe des taux

Le comité de supervision des courbes, composé par la Banque Centrale de Tunisie, le Conseil du Marché Financier, le Ministère des Finances et Tunisie Clearing, a lancé officiellement la nouvelle version de la courbe des taux depuis le 06 Mars 2020. Ainsi, elle est désormais accessible sur les sites internet des institutions membres. De même que sur le site officiel de la courbe des taux: http://www.tunisiayieldcurve.tn/public/

Modèles de calcul de la courbe de rendement

La courbe de rendement en Tunisie est générée à partir des rendements réels à l’émission. Il s’agit d’une courbe de rendement du marché, mais uniquement du marché primaire. 

Méthodes d’interpolation

Si le rendement à un certain point de la courbe n’a pas été négocié, une interpolation linéaire est utilisée pour générer un rendement approprié. 

Gestion de la courbe de rendement

La courbe de rendement est générée par le Conseil des marchés financiers sur une base hebdomadaire. Celle de « Tunisie Clearing » est générée quotidiennement.

Affichage de la plateforme

Les courbes de rendement sont accessibles sur les sites du Conseil des marchés financiers et de Tunsie Clearing. 

Défis liés à la mise en place d’une courbe de rendement efficace

Suite à la publication de la première version de courbe, le Comité de Supervision a continué le suivi et l’analyse de son comportement au quotidien.

Plusieurs insuffisances ont été constatées dont certaines ont pu être allégées par la modification des paramètres, alors que d’autres n’ont pas pu être atténuées car elles sont liées à la modélisation même qui n’a pas permis d’accompagner le mouvement général de hausse des taux (dans un contexte de marché peu profond et disparate).

Une nouvelle version de la courbe des taux a été mise en place avec pour objectifs:

  • La simplification des hypothèses afin d’offrir aux intervenants un outil facile à utiliser et à interpréter ;
  • La maîtrise de la volatilité dans un marché peu stable ;
  • L’utilisation d’une application développée en interne et offrant des outils de suivi pour le comité ;
  • L’introduction de développements potentiels comme les cotations des spécialistes en valeurs du Trésor.

Guide d’achat des obligations

Procédures relatives à la participation au marché

  • Le ministère des Finances annonce au préalable le montant nominal de l’adjudication et les échéances de l’émission (l’annonce se fait une semaine avant l’adjudication des Bons du Trésor Assimilables et le mardi qui précède la date de l’adjudication des Bons du Trésor Court terme)
  • L’adjudication des Bons du Trésor Assimilables (BTA) se tient chaque premier mardi de chaque mois et le résultat se proclame un jour plus tard. Néanmoins, l’adjudication des Bons du Trésor Court terme (BTC) se fait chaque jeudi et le résultat s’annonce le jour même.
  • Suite à la mise en place de la nouvelle plateforme des Bons du Trésor, chaque spécialiste en valeurs du Trésor a eu son propre accès au système. Ce qui lui a permis de soumettre ses offres au premier lieu et de suivre toutes les actualités liées aux adjudications en cours au second lieu.
  • Outre, une fois l’annonce de l’adjudication est mise sur le système, tous les organismes y adhérents sont notifiés et les spécialistes en valeurs du Trésor peuvent, depuis, soumettre leurs offres. Ceci peut ce faire jusqu’à la date de clôture de la plateforme, à partir de laquelle nulle soumission n’est acceptée.
  • Les soumissions se regroupent et se  classent par ordre décroissant en fonction du prix. Pour les offres au prix planché retenu, le ministère des Finances peut retenir une partie du montant total disponible pour la répartir au prorata des offres des soumissionnaires.
  • Tout comme l’annonce de l’adjudication, une fois la décision est prise par le ministère des finances tous les adhérents seront notifiés via le système récemment instauré.

Cycle de règlement 

Les transactions sur le marché secondaire sont réglées à T+1, T+2, T+3. Sur le marché primaire, les bons du Trésor suivent un cycle T+3 tandis que les obligations du Trésor sont réglées à T+5. 

Imposition

Les revenus des capitaux mobiliers et des intérêts sont soumis à une retenue à la source de 20 % pour l’impôt sur le revenu des personnes physiques et pour l’impôt sur les sociétés. 

Notation

Agence de notation Note actuelle Perspective
Moody’s B2 Stable
Fitch B Stable
Standard and Poor’s    

Spécialistes en valeurs du Trésor 

Les bons du Trésor sont émis par voie d’adjudication exclusivement réservée aux spécialistes en valeurs du Trésor qui pouvaient y participer pour leur propre compte ou pour le compte de leurs clients. En plus de participer aux adjudications sur le marché primaire, les spécialistes en valeurs du Trésor assurent la négociabilité des bons du Trésor et la liquidité du marché secondaire.

Actuellement,  le paysage financier en Tunisie compte huit spécialistes en valeurs du Trésor dont sept banques de la place:  

Restrictions de marché

Ouverture aux investisseurs internationaux

Conformément à la réglementation des changes en vigueur, la souscription par une personne physique ou morale étrangère non résidente de titres de créance émis par l’État en Tunisie est soumise à l’autorisation de la BCT. Toutefois, la souscription et l’acquisition de bons du Trésor par adjudication (BTA) par des étrangers par l’importation de devises étrangères sont autorisées à concurrence d’un taux maximum de 20 % des émissions semestrielles. Ce taux est fixé par la Banque centrale. Les détenteurs de ces titres de créance sont assurés du transfert de leurs fonds.

Contrôle des capitaux

Le contrôle des capitaux existe en Tunisie. Néanmoins, les investisseurs étrangers peuvent acquérir des parts dans des entreprises locales par l’intermédiaire de courtiers locaux qui obtiennent les autorisations nécessaires. Les investisseurs étrangers peuvent également acquérir des investissements indirects par l’intermédiaire de fonds communs de placement locaux.

Restrictions sur les opérations de change et le rapatriement des bénéfices

Le dinar tunisien n’est pas une monnaie entièrement convertible. Il est rattaché à un panier de monnaies.

Documents et ressources

Related Links

Ministère des finances : http://www.finances.gov.tn/fr

Banque Centrale : https://www.bct.gov.tn/bct/siteprod/index.jsp

Conseil du marché financier :  https://www.cmf.tn/

Tunisie Clearing : http://www.tunisieclearing.com/tc/

Bourse des valeurs mobilières : http://www.bvmt.com.tn/

Courbe des taux: http://www.tunisiayieldcurve.tn/public/

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.